Comment bien soigner une brûlure ?

Brûlures
Se lit en 3 min

Comment bien soigner une brûlure ?

Qu’elle soit superficielle ou plus importante, la brûlure est une plaie qui nécessite un soin tout particulier. Adopter les bons gestes pour la soigner permet de limiter l’apparition de marq...
Qu’elle soit superficielle ou plus importante, la brûlure est une plaie qui nécessite un soin tout particulier. Adopter les bons gestes pour la soigner permet de limiter l’apparition de marques après la cicatrisation.
vous aimez ? partagez !
  1. Maintenir la zone brûlée sous de l’eau froide (mais pas glaciale) pendant 15 minutes.
  2. Appliquer une couche épaisse de soin réparateur pour peau brûlée
  3. Protéger la plaie avec une compresse pas trop serrée
  4. Si la peau est blanche, il s’agit d’une brûlure du troisième degré : il est conseillé de se rendre à l'hôpital

Quels premiers soins pour une brûlure ?

Dans un premier temps, la brûlure doit être circonscrite en suivant la règle des « 3×15 » : refroidir la zone 15 minutes sous une eau à 15 °C et sur une surface n’excédant pas 15 % de celle du corps pour éviter une hypothermie. Ensuite, il faut déterminer la gravité de la brûlure. Au premier degré, comme un coup de soleil, la peau est gonflée, rouge, mais ne cloque pas. Dès qu’il y a décollement, il s’agit d’une brûlure au deuxième degré, ou plus. Superficielle si le fond de la cloque reste rose, elle pourra évoluer sans séquelle cicatricielle. Profonde, si elle vire au blanc, elle pourra générer une cicatrice épaisse et rétractile. En cas de brûlure grave, il faut bien sûr appeler les urgences pour une prise en charge immédiate.

Comment apaiser une brûlure bénigne ?

Les brûlures du premier et du second degré ne nécessitent pas l’intervention d’un spécialiste. Pour apaiser la douleur, il convient de nettoyer la plaie délicatement avec une solution antiseptique. Il faudra ensuite protéger la plaie en appliquant une compresse stérile grasse, à maintenir en place avec un bandage. Ce pansement doit être changé tous les jours. Pour que la cicatrisation soit terminée, il faut compter une dizaine de jour, à l’issue desquels il convient d’hydrater la plaie à l’aide d’un baume apaisant, émollient et hydratant (Soin émollient relipidant Saint-Gervais Mont Blanc), le temps que la peau retrouve son hydratation naturelle dans les trois mois à un an.

En cas de complication : après une brûlure profonde, des taches violettes et épaisses peuvent apparaître et démanger dans les deux à trois mois qui suivent. Il s’agit alors d’une cicatrice chéloïde et seul un traitement médical sera susceptible de l’atténuer.

Comment favoriser la bonne cicatrisation après une brûlure ?

Afin de favoriser le processus de cicatrisation, il est conseillé de maintenir la plaie dans un environnement humide pour éviter la formation d’une croute et limiter l’apparition de marques. Ainsi, posée en cataplasme, la texture baume de la pommade cicatrisante CICA [MN] protège la zone lésée et favorise la cicatrisation. En entrainant une rétractation de la peau, la formation d’une croûte augmente le risque de marques disgracieuse et de taches. Si cela arrive, il convient d’appliquer une à deux fois par jour un produit émollient doté d’agents humectants qui ramollissent la croûte afin qu’elle se détache d’elle-même.
Notre conseil : appliquer le Soin émollient relipidant Saint-Gervais Mont Blanc quotidiennement en alternance avec la crème cicatrisante CICA [MN]. Ces deux produits, ainsi que l’ensemble de la gamme Saint Gervais Mont-Blanc sont extrêmement riche en eau thermale de Saint Gervais Mont-Blanc gorgée de sels minéraux et d’oligo-éléments aux vertus apaisantes. En cure thermale ou dans les soins topiques, cette eau extraordinaire, anti-inflammatoire et cicatrisante, permet à la peau de retrouver souplesse et élasticité sur le long terme.

Articles les plus lus