Brûlure : comment prévenir l’apparition d’une cicatrice ?

Brûlures
Se lit en 3 min

Brûlure : comment prévenir l’apparition d’une cicatrice ?

Lorsque l’on se brûle, une cloque peut apparaître, si ce n’est une croûte, à la surface de la peau. Premiers soins et réparation de l’épiderme : voici comment éviter l’apparition d’une cicat...
Lorsque l’on se brûle, une cloque peut apparaître, si ce n’est une croûte, à la surface de la peau. Premiers soins et réparation de l’épiderme : voici comment éviter l’apparition d’une cicatrice à l’issue d’une brûlure.
vous aimez ? partagez !
  1. Premier degré: la brûlure ne forme pas de cloque et n’est douloureuse que 2 ou 3 jours.
  2. Second degré: la brûlure forme une cloque, mais la peau en dessous est rosâtre. La plaie formée sera guérie au bout de 10 jours.
  3. Troisième degré: la peau devient blanche ou violette, il peut y avoir des cloques. Il faut aller chez le médecin pour être soigné.

De quel degré est la brûlure ?

La première question à se poser en cas de brûlure est celle de sa gravité, afin d’adopter la bonne réaction. Seule une brûlure simple peut être traitée à la maison, c’est-à-dire en cas de la brûlure au premier degré, qui équivaut à un coup de soleil. Concrètement : la peau est gonflée, rouge, mais ne cloque pas. Dès qu’il y a décollement, il s’agit au moins d’une brûlure au deuxième degré. Superficielle si le fond de la cloque reste rose, elle pourra évoluer sans séquelles cicatricielles. Profonde, si elle vire au blanc, elle pourra générer une cicatrice épaisse et rétractile qui nécessite un traitement médical.

Quels sont les premiers gestes de soin en cas de brûlure ?

La première chose à faire est de refroidir la zone une quinzaine de minutes sous une eau à 15° pour limiter l’étendue de l’inflammation. Ensuite, il convient de procéder à un nettoyage antiseptique de la plaie, avant d’appliquer une compresse stérile grasse pendant quelques jours (à changer tous les jours). Hors complication, la brûlure sera guérie après 10 jours.

Quels sont les soins à utiliser pour soigner une brûlure ?

Après la pose d’une compresse pendant 10 jours, appliquer une crème cicatrisante permettra d’apaiser les rougeurs, d’assainir la peau et de favoriser un bon taux d’hydratation pour une meilleure cicatrisation. En effet, les pommades cicatrisantes apportent aux cellules cutanées des actifs apaisants, stimulants et cicatrisants, tels que le zinc et le cuivre qui aident à la réparation, le manganèse qui accélère le renouvellement cutané ou encore l’eau thermale pure du Mont Blanc extrêmement réparatrice et apaisante.

Si une croûte s’est formée après une brûlure, il convient également de réhydrater la peau à l’aide d’un soin émollient. Doté d’agents humectants, il ramollit la croûte afin qu’elle se détache d’elle-même sans créer de marque et maintient la plaie dans un environnement humide favorable à la cicatrisation.

Comment limiter les risques de cicatrice et de marque sur la peau ?

Outre les soins topiques, le fait d’assouplir les tissus cicatriciels favorise la résorption de la cicatrice et évite l’apparition de boursouflures et colorations inesthétiques comme des taches brunes ou taches plus claires, rosées. Pour favoriser la cicatrisation, il est conseillé d’exercer un léger palper rouler tous les jours sur la peau à l’aide du Baume relipidant apaisant de Saint-Gervais Mont Blanc dont la galénique favorise la prise entre les doigts.

Dans les 12 à 18 mois qui suivent la brûlure, il est fortement conseillé de couvrir la cicatrice d’un pansement pour éviter l’apparition de marques et de taches en limitant les frottements avec les vêtements ou les bijoux, et en la protégeant du soleil.

Articles les plus lus