Agir contre le vieillissement cutané dû au soleil

Peau et soleil
Se lit en 3 min

Agir contre le vieillissement cutané dû au soleil

Trop de soleil peut, à terme, causer de vrais dommages à la peau. Pour éviter son vieillissement prématuré, il faut adopter les bons réflexes.
Trop de soleil peut, à terme, causer de vrais dommages à la peau. Pour éviter son vieillissement prématuré, il faut adopter les bons réflexes.
vous aimez ? partagez !
  1. Le maquillage empêche la peau de bien respirer et peut boucher les pores. Il est essentiel de se démaquiller tous les soirs et de bien hydrater sa peau avant et après le maquillage.
  2. L’alcool et le tabac réduisent la capacité de l’épiderme à se renouveler. Une hygiène de vie irréprochable vous permettra de garder une peau lisse et rebondie plus longtemps. La méditation aurait également des vertus positives sur la jeunesse de l’épiderme.
  3. L’exposition prolongée au soleil diminue durablement la production de mélanine, de collagène et d’élastine, indispensable pour la souplesse et la jeunesse de la peau.
  4. Une alimentation trop sucrée réduit le taux de collagène dans l’épiderme, et donc augmente les chances d’apparition de rides précoces.

Quel est l’effet du soleil sur la peau ?

A faible dose, le soleil a des effets bénéfiques : un quart d’heure bras nus suffit par exemple à synthétiser notre stock quotidien de vitamine D. Mais des expositions répétées et intenses l’abîment. Au fil du temps, la production de mélanine, de collagène et d’élastine diminue et la peau devient sèche et s’affine. Elle perd son élasticité, se relâche, flétrit, les rides sont plus marquées et des tâches pigmentées peuvent apparaître. Plus grave, les rayons UV peuvent créer des mutations génétiques responsables des cancers cutanés. Le bronzage n’est ainsi qu’une réaction de défense de la peau qui, en fonçant, tente de neutraliser le rayonnement solaire pour l’empêcher de pénétrer dans les cellules.

Préserver son capital soleil

Plus on s’expose, plus la peau vieillit vite. Chaque personne disposerait en effet à la naissance d’un « capital solaire » correspondant, selon le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), à l’ensemble des moyens de défense de la peau contre les effets néfastes du soleil. En somme une réserve qui, quand elle s’amenuise, augmente la fragilité de la peau et les risques de développer une pathologie. Propre à chacun, difficilement quantifiable, ce capital dépend notamment du phototype : plus la peau est claire, moins il serait important.

Comment limiter le vieillissement cutané ?

Le capital solaire n’est pas renouvelable et il est impossible de l’accroître. Pour qu’il dure le plus longtemps possible, il est indispensable, après un nettoyage doux, d’hydrater sa peau quotidiennement, avec une crème émolliente à base d’acide hyaluronique qui renforcera son film lipidique protecteur. Nourrit en profondeur, plus épais, l’épiderme résistera mieux aux attaques répétées des rayons UV. Il convient aussi d’éviter le soleil en excès, dès le plus jeune âge : ne pas exposer les enfants avant 3 ans, fuir le soleil estival entre 12 h et 16 h, et appliquer systématiquement et à tout âge une crème solaire d’indice de protection 30 minimum, toutes les deux heures et après chaque baignade.

Taches et rides : comment les atténuer ?

L’utilisation d’un soin spécifique peut contribuer à estomper les taches brunes. Mais ces cosmétiques, qui agissent sur les couches superficielles du derme, ne les font pas disparaître complètement. Sur le visage, une crème hydratante teintée ou BB Cream permettra de camoufler les taches et d’unifier le teint. Un traitement plus radical comme le peeling dermatologique à réaliser en cabinet peut aussi être envisagé.

Côté rides, une crème riche en vitamine C, en vitamine E, en antioxydants et en acide hyaluronique aidera à lisser la peau en stimulant la production de collagène, responsable de sa fermeté et de son élasticité. Un traitement aux lasers fractionnés peut aussi aider à renouveler la peau en profondeur.

Articles les plus lus