Pommade cicatrisante : comment agit-elle sur les plaies ?

Conseils
Se lit en 3 min
vous aimez ? partagez !

Pommade cicatrisante

Irritation, plaie ou lésion cutanée nécessitent un soin particulier, qui passe notamment par l’application d’une crème cicatrisante. Formule, action et bénéfices : comment fonctionne ce soin pansement qui aide la peau à se régénérer.

Quels sont les bénéfices d’une pommade cicatrisante ?

Une bonne pommade cicatrisante est dotée d’une formule qui accélère le processus de réparation de la peau à travers des actifs apaisants, stimulants et réparateurs. Chez Saint-Gervais Mont Blanc, la crème CICA [Mn] concentrée à 53% d’eau thermale aux propriétés réparatrices a été enrichie en manganèse qui accélère le renouvellement cutané et en zinc et cuivre qui aident à la réparation. Particulièrement hydratante, sa texture épaisse, comme un baume, mais forme également une sorte de pansement occlusif sur la plaie de manière à la protéger des agressions extérieures qui retarderaient le processus de cicatrisation naturel.
Ses bénéfices sont multiples : appliquée matin et soir jusqu’à ce que la plaie soit bien résorbée, la pommade cicatrisante permet d’accélérer le temps de reconstitution des tissus de la peau lésée et d’éviter la formation de croûtes puis de cicatrices.

Sur quels types de plaies appliquer une pommade cicatrisante ?

Coupures, éraflures, brûlures, échauffements dus aux frottements, sécheresse, rugosités… Les petites irritations du quotidien sont nombreuses chez les enfants comme chez les adutes. Si elles restent superficielles, la pommade cicatrisante peut être directement appliquée en massant bien pour faire pénétrer ses actifs. En revanche, en cas d’entaille, de plaie ou de coupure plus profondes, il convient de bien désinfecter à l’aide d’un soin antiseptique et d’attendre que le saignement cesse. En parallèle, un produit lavant doux qui respecte le pH de l’épiderme eut également lui être associé, ainsi qu’un écran solaire en cas d’exposition aux U.V. pour éviter l’apparition de marques ou taches pigmentaires.

Comment agit une pommade cicatrisante ?

Il convient de rappeler le processus de cicatrisation en trois phases pour comprendre l’action clé d’une crème cicatrisante.

  • La phase de nettoyage : pendant 1 à 3 jours, le sang coagule et forme une croûte qui fait office de bouclier pour isoler les tissus cutanés endommagés et les protéger des agents pathogènes extérieurs. Avec sa galénique occlusive, la pommade cicatrisante accélère cette phase clé. Les saignements cessent, et laissent place à la phase inflammatoire pendant laquelle les globules blancs éliminent les cellules mortes et les microbes. Si elle est dotée d’actifs antiseptiques, la formule de la pommade cicatrisante favorise ce grand nettoyage.
  • La formation d’un nouveau tissu conjonctif : les 7 jours suivants, les fibroblastes assurent la cohésion et la souplesse du derme en produisant élastine et collagène et créent un environnement humide favorable à la cicatrisation. Riche en eau thermale et en actifs hydratants et agents humectants, la pommade cicatrisante booste la production de nouveaux fibroblastes.
  • La phase de reconstruction : les semaines suivantes, les kératinocytes recouvrent peu à peu la cicatrice d’abord lisse et rouge vif, puis plus ferme et moins colorée. L’application quotidienne de la crème cicatrisante et le massage associé contribue à résorber peu à peu la cicatrice.

Articles les plus lus

Rejoignez notre communauté sur Instagram