Comment prendre soin d’une cicatrice chirurgicale avec une crème ?

Cicatrices
Se lit en 2 min

Comment prendre soin d’une cicatrice chirurgicale avec une crème ?

Après une intervention chirurgicale, il convient de surveiller attentivement l’évolution de la cicatrice et d’adopter les bons gestes pour l’aider à se résorber. L’application d’une crème ci...
Après une intervention chirurgicale, il convient de surveiller attentivement l’évolution de la cicatrice et d’adopter les bons gestes pour l’aider à se résorber. L’application d’une crème cicatrisante s’avère très utile.  
vous aimez ? partagez !
  1. Favoriser la reconstruction de la peau grâce à l'application, matin et soir, d'une crème cicatrisante.
  2. Au bout de 6 mois, hydrater et masser la cicatrice quotidiennement à l'aide d'un baume relipidant.

Quels soins apporter à la cicatrice à l’issue d’une opération chirurgicale ?

En l’absence de complication infectieuse, la cicatrisation suit les mêmes phases que tout processus de cicatrisation :

  • L’hémostase  : le sang coagule et forme un caillot pour stopper l’hémorragie.
    > Le personnel médical soigne la plaie, change le pansement puis retire les fils ou les agrafes 5 à 10 jours après l’acte chirurgical.
  • L’étape inflammatoire  : les globules blancs débarrassent la plaie des cellules mortes et autres bactéries. Cela peut être douloureux, rougir un peu ou gonfler le mois qui suit. C’est une évolution normale.
    > Il convient d’encourager ce processus en appliquant matin et soir une crème cicatrisante qui couvre la plaie tel un pansement occlusif, la maintenant dans un milieu humide favorable.
  • La granulation  : le derme disparaît au profit d’un nouveau tissu fragile, d’apparence rougie et non homogène, composé de nouvelles cellules de surface.
    > Il convient de de bien masser la cicatrice à l’aide d’une crème cicatrisante (eau thermale apaisante, zinc, cuivre et manganèse réparateurs) et émolliente (beurre de karité et glycérine). Le fait de l’assouplir la rendra plus discrète à terme.
  • Le remodelage : le tissu gagne en résistance et en élasticité grâce au collagène et trouve sa forme définitive dans les 6 mois à deux ans qui suivent.
    > Si la cicatrice a bien été soignée à l’aide d’une pommade cicatrisante appliquée deux fois par jour et protégée des U.V. avec un écran solaire à fort indice ou un pansement, elle sera peu visible, souple à la palpation et d’une couleur similaire à celle du tissu qui l’entoure.
 

Quand faut-il s’inquiéter ?

La peau est gonflée mais la cicatrice chirurgicale est bien rose et plate, pas de problème. Il convient de continuer d’appliquer la crème cicatrisante quotidiennement jusqu’à ce que la cicatrice devienne la plus discrète possible.

Plus d’un mois après l’intervention, la cicatrice est douloureuse, commence à s’épaissir, à durcir ou à démanger ? Il est nécessaire de consulter un médecin pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une cicatrice dite « chéloïde » qui nécessite d’autres soins médicaux spécifiques.

La cicatrice est très rouge par endroits et du pus s’épanche, avec des accès de fièvre : une infection peut compliquer la cicatrisation et nécessiter la prise d’antibiotiques.

Articles les plus lus