Peau fine et cicatrice : nos conseils de soin

Cicatrices
Se lit en 2 min
Avec l’âge, la peau a tendance à s’affiner et à devenir plus fragile, ce qui peut altérer ou retarder le processus de cicatrisation. Nos conseils pour prendre soin de sa peau fine.
vous aimez ? partagez !
Routine de soin quotidienne contre les cicatrices
  1. Utilisez de préférence un gel nettoyant doux et de l'eau tiède qui respecte mieux les peaux sensibles. L'eau chaude pourrait ayant tendance à dissoudre le sébum et à assécher la peau.
  2. Séchez-la en la tamponnant délicatement, sans friction qui altèreraient le film hydrolipidique.
  3. Appliquez sur peau encore humide un soin hydratant et nourrissant pour renforcer la barrière cutanée.

Pourquoi a-t-on la peau fine ?

La peau qui s’affine avec l’âge, on appelle cela la « dermatoporose ». En cause : la dégradation progressive du collagène et de l’acide hyaluronique naturellement présents dans l’organisme. Les rayons UV, la pollution de l’air ainsi que la consommation de nicotine et d’alcool sont des facteurs aggravants. Tous ces facteurs provoquent des radicaux libres qui entraînent un stress oxydatif sur la peau. Celui-ci peut accélérer le vieillissement cutané en endommageant des parties du tissu conjonctif. La peau prend donc apparence très fine, voire transparente, se plisse, et peut se marquer de petites lésions dues à la fragilisation de la barrière cutanée. Ce phénomène ne touche pas uniquement le visage, le cou ou le décolleté, mais également les mains, les pieds, les bras et les jambes.

Pourquoi il faut être vigilent à la cicatrisation sur une peau fine ?

Le ralentissement du métabolisme de la peau qui vient avec l’âge peut retarder la cicatrisation sur le visage comme le corps et engendrer des complications et donc des marques. La peau produit moins d’acide hyaluronique et conserve donc moins l’eau. La couche supérieure de l’épiderme reçoit moins d’humidité, d’oxygène et de nutriments et est moins bien irriguée. À la suite d’une plaie ou d’une intervention chirurgicale, il faut donc redoubler d’attention pour aider la peau à se réparer.

Quels sont les bons gestes à adopter ?
Pendant 1 à 3 jours, le sang coagule et forme une croûte qui fait office de bouclier. Sur peau nette et désinfectée, l’application d’une crème à la texture épaisse qui recouvre la plaie, riche en agents émollients, évite les attaques de microbes et bactéries, tout en favorisant le grand nettoyage entamé par les globules blancs. La semaine qui suit, il convient de continuer de maintenir un milieu humide favorable au travail des fibroblastes qui boostent leur production d’élastine et de collagène pour réparer la peau. Enfin, le mois suivant, la cicatrice devient lisse et rouge vif du fait des kératinocytes qui la recouvrent avant de devenir plus ferme et moins colorée. C’est le moment de masser le tissu cicatriciel régulièrement, tout en le protégeant attentivement des UV. Et ce d’autant plus que dur une peau fine et fragile, le risque de coup de soleil est encore plus important.