Que faire en cas de cicatrice de césarienne douloureuse ?

Actualités
Se lit en 3 min
vous aimez ? partagez !

Une cicatrice de césarienne peut rester douloureuse et inconfortable malgré tous les soins prodigués à la maternité puis recommandés chez soiSi la cicatrisation se déroule convenablementla cicatrice passera du rouge au rose avant de devenir blanche puis s’estompera deux ans après l’accouchement. 

 Que faire en cas de cicatrice de césarienne douloureuse ?

Comment doit évoluer la cicatrice de césarienne ?   

Pour que la peau se restaure convenablementl’organisme doit accomplir quatre phases clés : 

  1. L’hémostase : le sang coagule et forme un caillot pour stopper l’hémorragie. Le personnel médical est présent pour soigner la plaie, changer le pansement puis retirer les fils dans les 5 à 10 jours qui suivent l’accouchement.  
  2. L’étape inflammatoire : la zone cicatricielle est envahie de globules blancs qui débarrassent la plaie des cellules mortes et des bactéries. Pendant le mois suivant, cette phase s’accompagne de douleurs, rougeurs et de gonflements mais cela fait partie du processus de guérison et n’est pas inquiétant. 
  3. La formation du tissu de granulation : le derme disparaît au profit d’un nouveau tissu fragile, d’apparence rougie et non homogène. La plaie se referme par multiplication des cellules de surface. Il est recommandé de bien masser la cicatrice afin de la rendre bien souple. C’est la clé pour la rendre très discrète par la suite.  
  4. La maturation ou le remodelage : le collagène jeune mûrit et le tissu gagne en résistance et en élasticité. Dans le cas des cicatrices les plus sévères, il ne retrouvera jamais son état initial suite à la ré-organisation ponctuelle et accélérée de la matrice extracellulaire. Cette phase peut prendre de 6 mois à 2 ans. 

 

Cicatrice gonflée après une césarienne : faut-il s’inquiéter ? 

Il n’y a aucune inquiétude à avoir si la peau paraît gonflée mais que la cicatrice est bien rose et plate. C’est lors de cette phase que la cicatrice se résorbera d’elle-même. En revanche, si elle commence à s’épaissir, à durcir ou à démanger, et qu’elle reste douloureuse au-delà du premier mois, il est nécessaire de consulter un médecin. Il peut s’agir d’une cicatrice dite « chéloïde », nécessitant un soin particulier avec un pansement compressif, un traitement médical appuyé, voire une intervention chirurgicale 

Cicatrice douloureuse accompagnée de fièvre : que faire ? 

Si la cicatrice est douloureuse, très rouge par endroit avec du pus qui s’épanche et s’accompagne de fièvrec’est probablement une infection qu’il ne faut pas négliger au risque d’une cicatrisation plus longue et plus difficile. Il faut alors aider le pus à s’évacuer s’il ne s’écoule pas spontanément, et laisser un drain en place quelques jours. Il convient ensuite de bien nettoyer la cicatrice avec un antiseptique afin d’éviter une infection plus importante qui nécessitera alors la prise d’antibiotiques. 

Comment prendre soin de sa cicatrice ? 

Afin d’anticiper ces éventuelles complications, il convient de prendre soin de la cicatrice à l’aide de la crème réparatrice Cica-Mn de Saint-Gervais Mont Blanc dont la formule est composée d’eau sulfatée et donc anti-inflammatoire. Le cocktail unique et rare de minéraux, dont le bore et le manganèse, contenus dans l’eau thermale sont capables de stimuler la régénération cellulaire et la migration des kératinocytes lors du processus de cicatrisation.   

Articles les plus lus

Rejoignez notre communauté sur Instagram