Les effets du soleil sur les cicatrices d’acné

Conseils
Se lit en 3 min
Soleil et cicatrices d’acné ne font pas bon ménage. Quelques précautions doivent être prises pour s’exposer sans danger.
vous aimez ? partagez !

Trâces d'acné, les bons gests

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une inflammation de la glande sébacée due à une bactérie. Le sébum a du mal à s’extraire des pores de la peau et provoque un gonflement. Ce sont les boutons d’acné.

Quel est l’effet du soleil sur l’acné ?

Vrai « faux ami » de l’acné, le soleil a un effet pervers : après une amélioration quasi immédiate à l’exposition solaire, il favorise dans un second temps l’épaississement de la peau et l’apparition de bouchons qui obstruent les pores, formant des boutons encore plus importants. « Plus le patient les touche et cherche à les percer, et plus il stimule l’inflammation, au risque de garder des cicatrices », souligne le Dr Bachvarova, dermatologue.

Quels sont les principaux risques à exposer des cicatrices d’acné au soleil ?

Le principal risque est l’hyperpigmentation : à l’endroit où la peau a été abîmée, elle produit en grande quantité un pigment, la mélanine, pour se protéger des UV. Des tâches brunes persistantes peuvent apparaître. Plus la personne a la peau mate, plus ce risque est élevé. « L’inflammation peut aussi favoriser la prolifération du tissu conjonctif, avec un risque d’apparition de cicatrices hypertrophiques, en surépaisseur, ou quand la peau n’a pas pu se régénérer complètement, de cicatrices en creux. C’est ce qui donne un aspect grainé à la peau », ajoute le Dr Bachvarova.

Quels gestes pour bien protéger ses cicatrices d’acné du soleil ?

« La première chose à faire est de ne pas toucher à ses boutons pour éviter les cicatrices, insiste le Dr Bachvarova. Ensuite, toute l’année, dès que l’exposition à la lumière naturelle dure plus d’une demi-heure, protéger sa peau avec un produit non comédogène indice 50. Les produits non comédogènes sont des produits qui n’obstruent pas les pores. La gamme de produits spéciaux pour les peaux acnéiques est vaste : lait, crème, spray… Le tout est de trouver sa texture préférée. Côté maquillage, il est conseillé d’éviter les poudres et les compacts et de choisir aussi un SPF 50 ».

Lorsque les cicatrices sont là, est-il possible de les faire disparaître ?

En cas d’hyperpigmentation, la peau n’est touchée qu’en superficie. « Les peelings et gommages, qui consistent à enlever cette couche superficielle, sont efficaces, estime le Dr Bachvarova. Ils doivent dans tous les cas être réalisés par un médecin spécialisé, en automne ou en hiver quand les rayons du soleil sont les moins forts ». Si la peau a pris un aspect grainé, la solution est plutôt à chercher du côté des lasers ou de la lumière pulsée qui vont permettre de réduire les cicatrices hypertrophiques.

Peut-on poursuivre son traitement contre l’acné l’été ?

Bon nombre de médicaments antiacnéiques, notamment les antibiotiques de types cyclines ou rétinoïdes, sont photosensibilisants : en cas d’exposition au soleil, ils peuvent déclencher des éruptions cutanées ou autres réactions allergiques. Mais pour le Dr Bachvarova, il n’y a pas lieu d’arrêter son traitement. « En revanche, mieux vaut le prendre le soir, quelle que soit sa forme : comprimés, crème ou lotion. Et bien sûr, bien protéger sa peau du soleil ».

Source : Interview du Docteur Bachvarova, dermatologue aux Thermes Saint Gervais, le 20 septembre 2019

Doctipharma.fr, consulté le 20 septembre 2019

Articles les plus lus

Rejoignez notre communauté sur Instagram