De l’art de complimenter ses enfants

De l’art de complimenter ses enfants

En famille
Se lit en 3 min
De l’art de complimenter ses enfants
Complimenter habilement son enfant pour dire adieu aux cris, colères et bêtises quotidiennes. C’est la promesse d’Anne Peymirat, coach parentale, qui livre sa méthode pour révolutionner la vie de famille.
vous aimez ? partagez !

Bêtises à tour de bras, hurlements répétés, bouderies persistantes… Le quotidien avec des enfants relève bien souvent de la bataille rangée, voire du combat perpétuel. Comment enterrer la hache de guerre ? A défaut d’un plan d’attaque pour mettre l’ennemi à plat à coup sûr, l’éducation positive propose aux parents les modalités d’un traité de paix avec leurs affreux garnements. Anne Peymirat, coach parentale, explique les grandes lignes de sa méthode, centrée sur les parents : « C’est en changeant leur façon de faire que les parents peuvent améliorer le comportement de leur enfant. Je leur propose de réfléchir à ce qu’ils attendent de lui, et je leur donne ensuite des outils pratiques pour y arriver. Avec fermeté, mais en douceur ».

9 critiques pour 1 compliment

Pour commencer à révolutionner son foyer, la spécialiste recommande l’usage d’une arme fatale : le compliment descriptif. Au quotidien, les chères têtes blondes recevraient de leurs parents 9 critiques pour un compliment. L’idée est tout simplement d’inverser ces statistiques désastreuses. « Le ressort inné de l’enfant est de faire plaisir à ses parents, mais ce n’est pas toujours facile. Aussi il peut se décourager et décider alors de retenir leur attention de façon négative, par des bêtises, des pleurs, des colères… » précise Anne Peymirat.

Souligner le moindre effort

Le compliment descriptif prôné par la coach consiste à souligner à tout âge toute action réalisée conformément aux vœux des parents, de façon détaillée et sans emphase. Il est resté 10 minutes assis à table alors qu’il se lève d’habitude à la moitié de la purée-jambon ? Il est passé à côté de sa sœur sans détruire sa tour en Lego ? Il a daigné enlever ses écouteurs lorsque vous vous êtes approché ? C’est le moment de dégainer le compliment descriptif. « Parfois cela n’a pas l’air génial par rapport à vos attentes, mais il faut faire remarquer le moindre petit effort, de façon très factuelle et précise.  Par exemple : j’ai vu que lorsque tu es passé près de ta sœur, tu ne l’as pas bousculée et tu as fait attention de ne pas toucher sa tour en Lego » détaille Anne Peymirat. Précisons qu’il ne s’agit pas de répéter à tour de bras qu’il a été « adoraaaable » : l’argument se révèlera court, peu crédible et totalement inefficace.

Une atmosphère apaisée

L’objectif ? 10 compliments descriptifs par jour et par enfant. Pas moins. Aussi, la pratique nécessite-t-elle une certaine gymnastique et un peu d’entraînement. Mais elle a fait ses preuves, assure la coach : « Plus on pointe du doigt à l’enfant ce qu’il est capable d’accomplir, plus son attitude change, et il fait rapidement de plus en plus d’efforts. Cela permet d’obtenir une atmosphère plus apaisée à la maison. Bien sûr, on ne peut pas tout résoudre mais c’est déjà un grand pas… » La révolution est en marche, lentement mais sûrement.

Anne Peymirat est également auteur des ouvrages :

Articles les plus lus

Rejoignez notre communauté sur Instagram