3 réflexes à adopter au quotidien contre l’eczema

Soin de la peau
Se lit en 3 min

3 réflexes à adopter au quotidien contre l’eczema

Connaître et soigner l’eczéma atopique Source de fortes démangeaisons et de lésions cutanées, l’eczéma atopique est difficile à vivre. Une hydratation intense permet de limiter et d’es...
vous aimez ? partagez !
  1. Eviter les bains et douches prolongés et l’eau à plus de 36°, qui risquent de réactiver l’inflammation.
  2. Utiliser un nettoyant doux ou un savon surgras, sans conservateur ni parfum, qui respectent le film hydrolipidique, et se sécher en tamponnant
  3. Eviter les tissus synthétiques et la laine, irritants, et préférer le lin et le coton

Connaître et soigner l’eczéma atopique

Source de fortes démangeaisons et de lésions cutanées, l’eczéma atopique est difficile à vivre. Une hydratation intense permet de limiter et d’espacer les poussées.

Qu’est-ce que l’eczéma atopique ?

La dermatite atopique, ou eczéma, est une maladie inflammatoire et chronique de la peau, qui apparaît principalement sur le visage, les mains, les bras et dans les plis du corps. Fréquent chez les enfants en bas âge, l’eczéma se caractérise par une grande sécheresse cutanée et évolue par poussée, avec une alternance de périodes de crise et d’accalmie. Une poussée se manifeste par l’apparition de plaques rouges, en relief, recouvertes de petites vésicules (lésion non inflammatoire de la peau). La peau démange intensément et s’épaissit lorsque la personne touchée se gratte. Mal soignées, les lésions peuvent suinter et former des croûtes.

Quelles sont les causes de l’eczéma atopique ?

Les causes exactes de l’eczéma sont encore mal connues mais sans doute multifactorielles. Son origine serait en partie génétique et immunologique : certaines personnes ont un « terrain atopique », une prédisposition héréditaire à des altérations de leur barrière cutanée. Leur peau, naturellement mal hydratée, devient perméable aux allergènes : pollens, acariens, lessives, adoucissants… ou surréagit à certains aliments comme l’arachide, le lait de vache, les œufs… Stress, chaleur, air sec et pollution sont des facteurs aggravants de l’eczéma.

Quels gestes adopter pour prévenir les poussées ?

Une peau sujette à l’eczéma est fragile et doit avant tout être maintenue bien hydratée pour lutter contre sa sécheresse et la protéger. Appliquer une crème émolliente une à deux fois par jour, sur tout le corps, permet à la fois de soulager les tiraillements et d’espacer les poussées, en renforçant la résistance cutanée dans le temps. Anti-irritante et hypoallergénique, elle doit contenir des agents très hydratants et réparateurs tels que l’acide hyaluronique et des agents filmogènes pour favoriser la restauration de la barrière hydrolipidique (qui conserve l’eau de l’épiderme) et éviter la pénétration des allergènes. Pour une meilleure efficacité, l’idéal est de l’appliquer sur peau encore humide, par massages doux. Dès l’apparition d’une sensation d’inconfort, penser aussi aux brumisateurs d’eau thermale, aux effets apaisants et adoucissants.

Quel traitement en cas d’inflammation ?

Lors des poussées, quand la peau est rouge et qu’elle gratte, le médecin peut prescrire une pommade anti-inflammatoire à base de corticoïdes, à appliquer localement sur les lésions. Une cure thermale peut aussi avoir des effets très bénéfiques : l’eau thermale, très minéralisée, a des effets anti-inflammatoire, antiprurigineux, antioxydant et restructurant qui améliorent significativement l’état de la peau.

Articles les plus lus